Halte à la déforestation du territoire insulaire d’Idjwi !

Bukavu, le 15 mai 2009. C’est  triste, vraiment triste que les populations congolaises perdent de vue la pertinence de la sauvegarde de notre environnement ! L’île d’Idjwi, seul territoire insulaire de la République Démocratique du Congo, à une position géostratégique de prédilection, ses atouts touristiques et naturels, les intérêts croissants qu’elle suscite ; court un risque de déforestation totale qui frise une véritable catastrophe naturelle. La pression de l’homme sur la nature et la prédation que celui-ci exerce sur elle est une réalité dans cette contrée et prend des allures qui risqueraient des déboucher à des conséquences fâcheuses et quasi dramatiques. Mais d’où vient-elle cette déforestation intense du massif de NYAMUSISI, seule réserve naturelle de l’île d’Idjwi ?Elle remonte en 1994, période pendant laquelle plusieurs milliers des réfugiés Rwandais arrivent de leur pays fuyant la guerre qui a culminé par le  Génocide. Ils déferlent sur l’Île à l’instar d’autres contrées de l’Est du pays et là commence le calvaire. La RD Congo, ce  géant qui se voulait alors champion de la conservation de la nature verra alors la quasi-totalité de la faune de cette Île décimée et la flore rasée !Pis encore, après le départ des réfugiés Rwandais jusqu’à nos jours, les populations autochtones ont occupé cette réserve naturelle, parachevant l’œuvre macabre entreprise par les réfugiés Rwandais.Et il va sans dire que les conséquences n’ont pas traîné à se...

Read More