L’association Droit, Environnement et Citoyenneté (DEC) mène une campagne d’éducation écologique sur l’environnement, dans les établissements scolaires.C’est depuis hier, mercredi 14 septembre, dans les écoles du groupement Mpene de la chefferie Ntambuka, ou Idjwi Sud.
Le but de cette sensibilisation est de contribuer à préserver la nature et à mieux protéger l’environnement. La forêt de Nyamusisi a disparu dans le territoire insulaire d’Idjwi. Et cela, au vu des autorités impuissantes et à la barbe d’autres personnes qui pourraient protéger cette forêt de Nyamusisi.Le coordinateur de DEC Organisation, Emmanuel Ndimwiza, estime que les jeunes sont les grands perdants dans cette déforestation. D’après lui, une nouvelle génération est en train de naître, avec une éthique de protection et d’éducation environnementale. Les jeunes construiront et contribueront à la reconstitution de l’espace forestier disparu. C’est très important.Idjwi est la plus grande île de la RDC qui est le « pays solution » aux urgences climatiques. Grâce à sa nature, une fois reconstituée, Idjwi redeviendra un atout.Les jeunes ne doivent pas continuer à croiser les bras. Ils risquent d’être considérés comme les complices de la destruction écologique du territoire insulaire d’Idjwi.C’est le coordinateur de DEC Organisation, Emmanuel Ndimwiza, qui prévient la jeunesse.
Gertrude Shabani